Le romantisme : art, religion et politique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le romantisme : art, religion et politique

Message  Ninon le Mer 5 Oct - 21:53


INTRODUCTION

Histoire des mots :

-isme : bcp de mots du 19ème.
L’adj romantique apparaît au 18ème. De l’anglais « romantic » qui vient de « romance » qui vient du frçs « roman ».
Langue vernaculaire = langue du pays, propre au pays.
Emile Littré (1801 – 1881), Dictionnaire de la langue frçse :

1) Synonyme de romanesque.

2) Se dit particulièrement de lieux, des paysages qui rappellent à l’imagination les descriptions de poèmes et des romans.
Etienne de Senancour (1770-1846), Oberman, 1804.

Au tournant des 1790’s et 1800, August Wilhelm von Schlegel utilise l’adj « romantisch » pour caractériser un art des peuples du nord, distingué de l’art classique propre à cx qui suivaient les modèles de l’antiquité gréco-romaine. Avec sa maîtresse, ils font apparaître alors une 3ème déf ds le dico d’Emile :
3) Se dit des « écrivains qui s’affranchissent des règles de composition et de style établis par les auteurs classiques ».
Volonté d’exprimer ds un langage renouvlé une aspiration à la liberté, et par là affirmer un nv mvt spirituel.

3 aspects principaux :
Relations du romantisme ac l’essor du libéralisme
Liens du romantisme ac la religion
Place du romantisme dans l’affirmation de l’idée démocratique et humanitaire au milieu du siècle.

I / DE LA CONTRE-REVOLUTION AU LIBERALISME
Alfred de Musset : La confession d’un enfant du siècle, 1836. Il présente la situation des jeunes gens à la suite de la chute de Napo. Sentiment d’avr été placé entre 2 mondes, le vieux Chateaubriand l’exprime lui aussi dans ses Mémoires d’Outre-tombe. Mais là, Musset évoque un rôle à jouer par cette jeunesse. Quelle différence ? Musset est plus jeune que Chateaubriand -> passage du romantisme de la contre-rev au libéralisme.

A) Une réaction contre les Lumières
Quatre éléments déterminants

1. Le bouleversement de la vie littéraire
Tocqueville : l’aristocratie éclairée a offert aux Lumières la sécurité matérielle et un public. La république des lettres a été dispersée par la rév q’elle avait contribué à préparer.

2. L’émigration de l’aristocratie, accompagnée d’écrivains dont Chateaubriand, Louis de Bonal, Antoine Rivarol.

3. Le sentiment de faillite des Lumières.
Elles n’ont pas réussi à empêcher la G.
Contre les Lumières et le rationalisme, nv mvt naît en All : Strum und Drang. Goethe et Schiller ont écrit des œuvres qui ont assuré la notoriété de ce mvt, comme Les souffrances du jeune Werther.
Lumières et rév => déception cz des artistes du Sud de l’Europe qui en espéraient bcp plus. Goya, « Le sommeil de la raison produit des monstres », Caprichos, 1797. 1er choc : l’arrivée des Frçs (Napo) que Goya pensait libératrice ms qui se révéla sanglante. 2ème choc : retour du Roi Ferdinand 7 Bourbon, phase absolutiste qui oblige Goya à s’exiler. Chocs qui se traduisent par de une gde noirceur ds son œuvre.

4. Le rejet des « classiques »
Le mot classique donne le « classicisme » : la Fce, réservoir de références ds leql Napo a puisé. Retour aux sources nationales, médiévales et chrétiennes.


B) Une « culture de G » ?

Culture de G = « le champ le plus large de toutes les représentations de la G forgée par les contemporains » Stéphane Audoin-Rouzeau et Annette Becker, 14-18. Retrouver la G. 2000.
Friedrich Hegel, Zeitgeist (esprit du tps) : concept qui désigne un ensemble de représentations dominantes à une période donnée d’évolution sociale et culturelle.
Le romantisme est né ds un âge guerrier et en porte la marque. Mais la G à elle seule n’a pas déterminé les carac du romantisme.

Sur la scène littéraire et artistique se distinguent cx qui ont fait la G, et lrs enfants. Première catégorie : Chateaubriand ou Klinger. Deuxième catégorie : nés en 1802, Victor Hugo et Alexandre Dumas père (il a pris le nom de sa mère – une esclave noire – pcq il est entré en conflit ac son père – premier chef militaire d’origine antillaise – pour ne pas vlr aller à la G.

Beethoven, Wellington Sig (Victoire de Victoria), 1813. Il a dédié à Bonaparte sa 3ème symphonie, et a rayé la dédicace qd il a su que le 1er consul allait se proclamer empereur. 10 ans aps, Beethoven célèbre la défaite de Napo ; il célèbre God Save the Queen et dc les Anglais qui ont vaincu Napo.
Géricault : Le radeau de la méduse, inspiré du naufrage de la frégate la Méduse envoyée x les Frçs pour récup le Sénégal possédé als x l’Ang. Mais il y a une autre source d’inspiration : les récits, la campagne de Russie. Géricault peint le Retour de Russie en mm tps qu’il peint le radeau.

Ecrivains : lrs réflexions et créations se nourrissent de la G. On étend le vocabulaire guerrier et militaire à d’autres domaines de la vie. Exemple d’Hugo, préface des Odes et ballades, « guerre poétique » et « guerre sociale ». La « Bataille d’Hernani », 1830, entre classiques et romantiques.

Ecrivains de la 2ème catégorie se sentent investis d’une mission. Ils ne sont pas confrontés à la rév ni à Napo. Europe régie par un principe de légitimité monarchique. Retour à l’ancien régime. Différence entre aînés et jeunes très importante : elle nous oblige à nous demander si on peut voir ds le romantisme une unité.


C) Un mvt européen

Alphonse Dupront : Europe consciente d’une puissance d’opinion (cf cours_01). Europe = conscience d’une unité culturelle qui doit bcp aux lumières, unité qui a été mise à l’épreuve par la rév frçse. Comme Beethoven, bcp d’hommes de lettres sont passé de l’admiration pour la France révolutionnaire et mm de la Rép à la détestation de ses abus.
Mais cela n’a pas empêché la nostalgie de ces années de jeunesse et d’espérance.
William Wordsworth a été le témoin de la gde phase de la fête de la fédération. Il a publié ensuite ac un ami un recueil : Lyrical Ballads, 1798. All : composition d’un poème autobiographique. Puis en rentrant, il écrit qu’au tps de la fédération, l’Europe frémissait de joie, la France se tenait debout, blabla… Il n’a pas connu l’émigration comme Chateaubriand, ms même ce dernier est lucide sur les abus de la monarchie ; et être un opposant à Napo n’empêche pas d’avr été fasciné par lui.
Penseurs hostiles à la Rép, puis à l’empire. Mais qui au fond, étaient pr la liberté -> première phase de la rév, phase encore monarchique.
Lieu représentatif : Château de Coppet, où se tenait « le salon de l’Europe » qu’a animé Benjamin Constant (1767 – 1830). C’est là que s’est dvpé le libéralisme sur les bases de Smith et Ricardo. Mais Jean de Sismondi préconise une intervention de l’Etat pour prévenir les inégalités et la paupérisation de la masse des travailleurs. Il fut critiqué comme étant un socialiste bourgeois.
Autre perso important du salon de Coppet, Wilhelm von Humboldt. Il porte une médaille qu’on donne aux serviteurs militaires de la Prusse qui ont aidé à virer Napo. Ms si lui il l’a, c’est pcq il a été un serviteur civil de la Prusse. Il a dvpé, en tant que ministre de l’éduc de Prusse, les idées novatrices d’un pédagogue suisse (la culture de soi). Il fonde l’université de Berlin.
Au mm moment (1810), Napo ordonne la saisie du livre de Germaine de Staël où il est vivement attaqué. Pour elle, l’exil devient plus dur : blocus continental en Ang est un obstacle, elle fait un détour jusqu’en Russie où elle est reçue par le poète romantique Pouchkine… rencontres ds l’exil d’opposants de napo, qui en st aussi des admirateurs. Le dernier ouvrage de Germaine de Staël, considérations sur la rév frçse, est une sorte de testament politique et de source pour la formation intellectuelle du parti libéral en frce.
Son ancien compagnon, Benjamin Constant, grosse question : place de la religion ? Il écrit un gros livre sur la question.


II / LES RETOURS A LA RELIGION

A) Une refondation

Le rap de l’hom au religieux sort renvlé des épreuves de la période révolutionnaire.
Premier corpus de réponses est l’ouvrage de Chateaubriand, Génie du christianisme, 1802. L’ouvrage a été mis ds le commerce et la médiatisation 4 jours avt que soit célébré à Notre-Dame de Paris (rendue au culte catholique) la paix d’Amiens et l’entrée en vigueur le concordat signé un an auparavant entre le 1er consul et le pape. L’ouvrage renoue la chaîne des tps et récupère la notion de perfectibilité chrétienne chère à Rousseau.
Langlois résume l’ouvrage : rencontre de la littérature et de la religion, retour d’une noblesse éprouvée à la religion de ses pères. C’est une œuvre de circonstance, ms aussi d’anticipation. Après C’est à partir de 1830 q l’héritage artistique du MA, célébré ds Génie du christianisme, est définitivement incorporé ds le patrimoine national, et q son héritage religieux est ouvertement revendiqué x l’Eglise catho.
Réédition de l’œuvre en 1830.
Réhabilitation du christianisme indissociable de la ligne de partage q madame de Staël, sous l’influence de Schlegel, trace entre classiques et romantiques. Les sources des premiers sont païennes ; celles des deuxièmes sont médiévales, chrétiennes. 1821, soulèvement des Grecs contre les Turcs ; fallait-il séparer ici Grèce chrétienne et païenne ? Certainement pas. Poésie des académiciens contre poésie des troubadours. Ambition régénératrice des révolutionnaires contre laqle il ne peut y avr de régénération qui tourne le dos au christianisme.
Von Schlegel : le christianisme « a régénéré le monde épuisé et corrompu ».


B) Fonctions sociales et politiques

Si on veut renouveler le christianisme, c’est pcq il y a une menace de sortie du christianisme => 3 remarques :
Une surestimation de la rupture révolutionnaire ?
La déchristianisation n’a été qu’un court moment. Lecture providentialiste de la rév frçse : pour Joseph de Mestre (1753-1821), la terreur elle-même a été une manifestation de la providence, un mal nécessaire au retour vers un ordre assaini où la religion chrétienne rétablira ac des croyances communes la cohésion de l’organisme pol. Le véritable danger est venu de l’éloignement des élites ac la religion. C’est le retour des ceux-ci vers la religion qui est nécessaire. Les masses sont regardées comme des sujets passifs, soumis à des règles qui lr sont imposée.
L’influence irréversible des Lumières
Clairvoyance à supposer q le gd mvt pol inauguré x les Lumières ne pouvait pas être réversible => place du religieux modifiée. Reconnaître au catholicisme le pvr de réenchanter le monde (comme le fait Chateaubriand) n’est pas un souhait unanime ds l’Europe des débuts du 19ème. Heinrich Heine (converti du judaïsme au protestantisme) -> 2 reproches au « catholicisme romain » : il contient ds ses premiers dogmes une condamnation de tte chair + il est un des plus sûrs soutiens du despotisme => conclusion à l’opposé de Chateaubriand et Schlegel : le monde chrétien et catho touche à sa fin ; sa survie dépend du besoin qu’on a de lui.
La parole aux hommes de lettres plutôt qu’aux hommes d’Eglise.
Analyse de Paul Bénichou : du 18ème au 19ème, l’ancien syst religieux est supplanté x un syst où l’hom occupe la 1ère place. Changement radical auql il fallait des interprètes. C’est pq on observe l’avènement de nvx guides spirituels de la sté en concurrence ac l’ancienne Eglise.
Novalis, poète romantique alld. Il annonce le C).


C) Un nv partage du temporel et du spirituel

Aps l’empire, les Eglises ds les E réclament lr place ds l’effort de restauration morale et pol.
Pacte de la Saint-Alliance, 26 sept 1815, entre Russie et Autriche (et Prusse). Il s’agit d’unir les chrétiens d’Europe. On rend aux familles qui régnaient avt 1789 lr trône (Bourbons, etc). Ms les souverains doivent relire lr Dt divin : on veut remplacer idéologiquement l’idée de la gde nation qu’a diffusée le patriotisme frçs. On rétablit als l’universalisme chrétien. Mais tout en tenant cpte de l’aspiration des peuples à la liberté : Alexandre II (Allgne) prend ça au srx. Als q l’Autrichien Matternich voit plutôt ce pacte comme une alliance diplomatique sans gde répercussion.
Malentendus entre liberté et religion, notamment liberté de religion ds les monarchies réinstaurées. Fce -> catho = seule religion d’E ; Europe du sud -> catholicisme traditionnaliste très anti libéral ; Ang, au début du siècle, réveil religieux

Destruction par Napo du Saint Empire Romain Germanique, créé par Othon Premier en 962. Cmt a-t-il été détruit ? En 2 tps :
Recès d’Empire, 25 février 1803 = acte final de ce q’on appelait une diète d’empire, qui est une sorte d’assemblée parlementaire, ms pas vmt : réunion des représentants de tous les E membres du Saint Empire. Le dernier recès donne lieu à une sorte d’auto-destruction.
Confédération du Rhin de Napo, 16 juillet 1806.
Trois effets :
Sensibilité au patrimoine médiéval allemand en relation ac le sentiment national (instrumentalisé pr se soulever contre napo)
Atteinte aux intérêts de l’Eglise catho, puisq disp du St empire => disp ses principautés ecclésiastiques.
Cette disp est définitive. A la place, on crée la Confédération Germanique, créée par l’Acte fédératif de Vienne (Autriche à la tête de la confédération) du 9 juin 1815. Le seul E où le catho est la religion du souverain (Autriche catho ms empire catho = multiconfessionnel) = le royaume de Bavière.

Hugues Félicité Robert de Lamennais : il a été tour à tour l’interprète du traditionalisme catholique ds tte son intransigeance, puis de la démocratie chrétienne naissante. C’est un prêtre. Affirmation contre la rév => reçu à Rome. Rev de 1830 = point culminant du romantisme en Fce, mais aussi de l’anti-catholicisme. Lamennais crée un journal : L’avenir, dont la devise = Dieu est liberté. Il revendique la liberté de la presse, de l’enseignement, d’association ; et mm la séparation de l’Eglise et de l’E. Pq ? Pcq pr lui, le régime concordataire est rétabli par Louis Philippe. La religion est dc, cme l’avait dit napo, un instrument ds la main du gvt ; seule la séparation peut lui rendre la liberté dt elle a besoin => Lamennais est critiqué, et ses thèses condamnées par le pape.
Déceptions de Lamennais :
1830-1 : insurrection polonaise condamnée par le pape. Or Lamennais soutient 2 pays ds lesquels il estime que la religion catho joue bien son rôle pol et social contre les « envahisseurs » : Pologne (vs. Empire russe, royaume de Prusse et mm Autriche) et Irlande (vs. Ang).
 Refus / incapacité de l’Eglise devant le pb de l’émancipation du peuple.
Il devient un hom pol. Il siège à l’extrême gauche parmi les montagnards, et au moment de mourir, il est enterré ds la fosse commune du père Lachaise.


III / LIBERTE, DEMOCRATIE, ELAN HUMANITAIRE

A) La mobilisation pour la Grèce

1820’s : mvt européen de sympathie envers les Grecs qui se sont soulevés contre les Turcs en 1821 pr obtenir lr indép. => créa de comités philhellènes : Stuttgart, Londres, Paris.
Revendication d’indép ds la lignée des rév ? Carac révolutionnaire de la cause grecque rend impossible le soutien du chancelier Metternich ds l’Europe de la Sainte alliance ; Metternich = gardien d’une Europe résolument contre-révolutionnaire.
Croisade contre l’empire ottoman ? => soutient de la part de la Russie au nom de la solidarité religieuse orthodoxe, et au nom de considérations géostratégiques. Considérations géostratégiques qui st aussi ds l’esprit des anglais (mer, route des indes).
Il y a donc des raisons différentes de soutien des Grecs, surtout qd y a la contre-offensive turque en 1825.
Bataille navale de Navarin, octobre 1827 => détruit flotte turco-égyptienne => sultan de Constantinople entre en négociations.
Traité de Londres (signé par France, Russi, RU), juillet 1827 reconnaît l’autonomie de la Grèce (pour la reconnaissance de l’indép il faut attendre 1830), ms elle reste tjs sous l’empire Ottoman.

Des artistes romantiques qui incarnent l’engagement pour la Grèce :
Delacroix : Scènes de massacres de Scio ; familles grecques attendant la mort ou l’esclavage, salon de 1824.
George Gordon, lord Byron dont les écrits ont inspiré les compositeurs Hector Berlioz et Robert Schumann. Thomas Phillips a peint Byron à sa mort comme un héros antique, moderne, romantique : il incarne bien les ambivalences du romantisme, qui st aussi au cœur de la lutte pour la Grèce, pour la liberté (pour les Grecs), pour la défense de la chrétienté (contre les Turcs).


B) Chants de liberté

Lord Byron a aussi chanté la liberté.
Pierre-Jean de Béranger -> musée de la vie romantique.
Opéra sous haute surveillance pol à l’époque. On veut éviter qu’ils contournent la censure. Ex d’opéra : La muette de Portici. Histoire : pêcheurs napolitains au 17ème, ms ils chantent un hymne à la liberté universelle => sentiment pour la cause de la liberté. C’est ce qui se passe au théâtre de la monnaie à Bruxelles en 1830 et en présence du roi local, le roi des Pays-Bas (pour son anniversaire). Lorsq le cœur chante ça, les Belges se lèvent, appellent à prendre les armes => début de la rév belge => indép de la Belgique.


C) Socialisme et humanitarisme

Être humanitaire à l’époq  vlr améliorer l’hom, agir contre la dégradation de l’hom, q ce soit x sa condition de prolétaire ou x la privation de liberté et la domination d’une tyrannie, svt étrangère. Causes nationale et de la liberté st liées.
Charles Fourier : socialiste utopique. Projet de plan d’un phalanstère = coopération pr la prod et pr la conso. On regrouperait des familles ds ces organismes qui seraient des phalanstères, lieux d’harmonie sociale. -> Influence durable.
Efficacité, mobilité et diffusion des idées malgré ttes les polices mises en place.
George Sand : personnalité hors normes, une des fem qui a le plus de rayonnement ds la sté romantique frçse. Elle a dû choisir un pseudo masculin pr s’imposer : Aurore Dupin de son vrai nom ; George sans S à la fin pr son pseudo. Elle a écrit, ds les 1830s, des romans où s’expriment son intérêt pour le peuple promu au rang de bâtisseur légitime de son histoire, et elle a mis son argent au service de Leroux qui n’en avait pas et voulait lancer un journal pour diffuser ses idées socialistes.
Franz (François) Liszt (2011 est le bicentenaire de sa naissance). Il est au centre des débats esthétiques et pol de son temps. Idées, créations, contradictions. Il a composé une œuvre pour piano en hommage à la révolte des Canuts de Lyon (insurrection sociale) -> idées proches du peuple, ms rejoint l’ordre des franciscains par la suite, sans oublier ces idées. C’est un voyageur.

Ninon
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum