Le RU et ses représentations

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le RU et ses représentations

Message  Ninon le Sam 8 Oct - 14:51

RULE, BRITANNIA !
LE RU ET SES REPRESENTATIONS

“Rule, Britannia! Britannia, rule the waves, Britons never, never, never shall be salves” James Thomson, Thomas Arne, 1740.
19ème : Beethoven chante la victoire de Wellington. Chant le plus connu aps le god save the King à l’époque.
19ème : l’empire brit associe ces 3 thèmes = domination, puissance navale, liberté -> « âge victorien », en raison du long règne de Victoria 1837-1901.
François Bédarida, L’ère victorienne.
Acte d’Union de 1707 : form° du RU de Gde Bretagne ac Ecosse et PDG. Ils passent rapidement sous la tutelle de Londres.
Acte d’union de 1800 : RU de Gde Bretagne et d’Irlande.
4 nations.
Ce qu’on appelle le mnd brit ne se limite pas au RU. Le 19ème est le siècle de son extraordinaire expansion :
Vers les amériques (du nord et antilles Guyane)
East India Company (compagnie orientale des Indes ; indonésie Malésie, concurrence ac les Néerlandais)
Afrique (comptoirs en Afrique de l’Ouest, puis colonie du cap qui était avt néerlandaise)
A la veille de la 1GM, empire brit = + d’1/5ème des terres émergées, ¼ de la pop mondiale. Le plus gd empire que le monde ait jms connu.
Idée de la prédestination, de la vocation impériale cz les Anglais.
Idée de l’exceptionnalité ang, objet de fascination et d’envie.
Elie Halévy : rompt ac ces pdv traditionnels pr écrire que derrière les rivalités nationales et impériales, il y a une forme de mondialisation, d’ « internationalis[ation] », d’imbrication des intérêts et des cultures. Secrets de cette expansion exceptionnelle ? Le parlementarisme démocratique.


I/ Les institutions pol

A) Un modèle constitutionnel
Charles Dickens (humour = une des marques de son génie) : Our Mutual Friend, « We Englishmen are very proud of our Constitution ».
A cette date, la Fce a changé onze fois de Constitution dps 1789. Le mot constitution avait un lien très fort ac changement de constitution. Txt précisant le nv cadre constitutionnel ds leql on devait se place.
Or au RU : constitution coutumière, règles non codifiées ds un txt unique. Il y a qd mm des lois. Il y a aussi la jurisprudence et la tradition. Tradition symbolisée par 4 txt fondamentaux qui ont fixé les carac et les limites de la constitution brit :
Magna Carta de 1215, concédée par le roi Jean sans terre (celui de Robin des bois, le méchant contre son frère Richard)  concession faite par le pvr royal.
Loi de l’Habeas Corpus de 1679 : on ne peut pas être emprisonné sans jugement.
Bill of Rights de 1689 (suite à la glorieuse rév de 1688), imposé au roi Guillaume III  principes du respect des Dts et d’une monarchie parlementaire.
Act of Settlement de 1701 : transmission de la couronne d’ang au sein de la dynastie protestante de Hanovre (allemande). Le 1er roi à en bénéficier, George Ier, ne parle pas ang. C’est au cours de la 1GM q, l’ang étant en G ac l’All, le roi (George V -> le Discours d’un Roi) a décidé de changer ce nom en Windsor.
Trois traits complémentaires :
1) Son carac aristocratique. Aristocratie qui a su imposer au pvr royal une forme de parlementarisme dt elle était la 1ère bénéficiaire = prolongement pol de sa domination éco et sociale. Elle a su aussi, c’est ce qui en faisait en Fce un objet de fascination, rester ouverte, accessible par la richesse et le mérite  force d’attraction. Et elle prévient tte sorte de rév dps celle de 1688.
L’un de ses observateurs pol frçs est Alexis de Tocqueville. Il écrit en 1833 que lr différence ressort d’un seul mot, qui a pourtant la mm origine : Gentlemen = tt homme bien élevé qle q soit sa naissance. Gentilhomme = ne se dit que d’un noble de naissance
2) Maintien d’un équilibre entre liberté et autorité, ordre et progrès (2 termes chers aux progressistes). La Fce cherche cet équilibre.
3) Le monarque incarne la nation. Il garantit l’unité du royaume, ce qui est important vu la taille de l’Empire. Reine Victoria est l’incarnation de cette expansion : Reine du RU et Impératrice des Indes. Prérogatives royales sont loin d’être négligeables : choix du Premier Ministre, des ministres du cabinet, des hauts ecclésiastiques, des hauts militaires, etc. Le monarque a son mot à dire sur les affaires étrangères. Mais surtout, il représente la nation et son orgueil. Distinction ds le pvr royal par Walter Bagehot : efficient parts, pvr royal pratiq, pvr limité / dignified parts, pvrs symboliq très étendus, Victoria = chef de l’E et de la sté. Victoria = long règne où la morale prévaut. 40 de veuvage à régner à la Cour. Son génie pol a consisté à accorder la personnalité les principes et les goûts aux aspirations et aux valeurs de la classe moyenne.


B) Un régime parlementaire.
4 gdes carac.
1. Âge d’or du parlementarisme, poids croissant de la Chambre des communes, chambre basse élue par un suffrage de + en + étendu. Ils détiennent le pvr légitime et le mettent en œuvre par lrs délibérations. La chambre des Lords n’y fait pas obstacle.
2. Gvt de cabinet, ac à sa tête un Premier Ministre, nommé par le roi. Gvt responsable dvt la Chambre.
3. Bipolarisation : 2 gds partis, les conservateurs (Tories) et les libéraux (Whigs). Elle remonte au 17ème. Tories = traditionnalistes, monarchistes, anglicans. Whigs = défenseur du parlementarisme et des sectes dissidentes (non anglicanes). Régularité des alternances et structure bipolaire de la vie pol.
4. L’opp a un rôle reconnu par la majorité, pcq dmn elle pourra être elle mm la majorité. L’opp s’institutionnalise. Elle est intégrée au syst pol -> stabilité. « Opposition de Sa Majesté » (Hobhouse).
Jonathan Parry (c’est genre un historien) : il existe des divisions potentiellement révolutionnaires au sein du régime brit du 19ème. D’autres historiens disent qu’au contraire, non ; tendance à l’intégration ds le syst de mm cx opposés au gvt en place permet de comprendre la stabilité. Als q’en Fce c’est un point que seules les rév peuvent résoudre.


C) Une lente démocratisation
Progrès du Dt de vote et du nbr des électeurs au RU.
1831 = 5% des pers de + de 20 ans votent.
1910 = 30%.
Avt réformes des 1830s, seuls des gros paysans, des gros marchands-fabriquants, ont le Dt de vote.
On élit 2 types de députés ds 2 types de circonscriptions anciennes qui n’ont pas pris en cpte la rév indus -> vieux comtés, sièges pourvus par les gds propriétaires terriens. Dans des bourgs, élections publiq en présence des notables : c’est une formalité. Ce st des villes de l’AR. Les villes nvles issues de la rév indus et qui se st rapidement dvpé économiquement et démographiquement comme Manchester, ne st pas représentées.
Des contestations s’expriment très tôt ds le siècle. La 1ère a lieu en 1819  « meeting » à Manchester, qui réunit jusqu’à 60 000 pers. Bataille sociale qui a tourné à la répression par les vétérans de la garde royale. Caricature de Thomas Tegg : il vaut mieux tuer les pauvres, pcq c’est les pauvres qui se rebellent.
Guillaume IV demande aux Tories d’arrêter de s’opposer au Reform Bill de 1832 = accession de la classe moyenne au Dt de vote. Ouvriers exclus.
1830s-40s, mvt du chartisme qui se dvpe jusqu’en 1848 (point culminant et échec. Chartisme = charte du peuple est carac par une forme de légalisme de la contestation. On écrit ce qu’on revendique ; pétition qu’on remet aux autorités légales. En tête de cette pétition = SU.
Le chartisme est un échec. Il faut attendre la Reform Bill de 1867 pr que 800 000 ouvriers accèdent au Dt de vote. C’est grâce à l’intelligence du leader des Tories qui permet ce nv Dt de vote que les Tories avaient pourtant tant retardé. Il pensait q cet électorat était tt à fait capable de voter pr le parti conservateur, surtout qd c’est lui qui leur a dné le dt de vote  il avait raison. Ce st les conservateurs qui bénéficient de ce nvl électorat.
1884-85, libéraux revenus au pvr. 2 anglais adultes hommes sur 3 peuvent voter. On redécoupe la carte électorale : on fait transparaître les effets du dpvt éco et indus => scrutin uninominal à un tour par circonscription, nbr de députés proportionnels à la pop (1 pour 50 000 hab en moyenne).
Representation of the People Act de 1918 : SU masc et Dt de vote pour les femmes de + de 30 ans.

Chambre basse = chambre des COMMUNES = représentation des communautés et des intérêts. On est passé de ça à la représentation démocratique moderne de la représentation des individus, au service de l’essor éco du pays.


II/ La puissance éco
Anthony Hopkins, Globalization in World History, 2002, propose 2 gdes étapes de la mondialisation.

A) La “proto-mondialisation”
Entre fin 16ème et début 19ème, carac x deux gds traits :
Fiscalité élevée (dépenses ds les armées notamment)
Expansionnisme commercial
2ème partie de la mond° selon Hopkins : fin 19ème début 20ème. Ds les pays européens et au Jap. Ds cette 2ème phase on voit l’E s’efforcer de construire une cohésion nationale, als que c’est l’aire des revendications nationalistes. Colonialisme civilisateur, auql on peut trouver des avantages pédagogiques. Se concentrer sur l’E peut sembler paradoxal ds la mondialisation. Ms c’est un phénomène progressif et lent. La pvr de l’aristocratie ang s’est maintenu très lgtps. Ms l’év de la forme de l’E s’est faite avec l’év de la mond°.
Historiens relativisent l’idée de l’exceptionnalité brit au 19ème. Pq ? Pcq on ne constate pas d’accélération rapide de la croissance avt le 2ème ¼ du siècle. L’incidence réelle des innov techniq n’est pas si marquée q ce qu’on a pu croire. Chemin de fer = moins de 2% du PNB avt 1850. Tjs pas supérieur à 10% en 1860.
Charles Fenstein : a montré que les revenus n’ont guère augmenté avt les 1830s, et cx gagnés à partir de là on était remis en cause par la crise de 1848.
Kenneth Pomeranz : dvpt éco de la GB pas si spectaculaire xrap aux autres P : Flandres, jap.
Ces nuances ne font que déplacer la question : qu’est-ce qui explique le décollage (take off) brit, qu’on le situe avt ou aps 1830. Il faut reprendre le pb comme on l’a fait dès le début : x la démographie, ce que Malthus avait bien compris.
De 1750 à 1850, la pop ang passe de 5,7 M° à 16,6M° d’hab ==> besoins en alimentation, bois, fourrages, fibres textiles.
1. Défi démog devient économique et écologique. Il faut le prendre ds ttes ses dimensions pr comprendre sn lien ac le dvpt impérial.
On peut parler de sol par l’Empire : contribution de l’empire à l’industrialisation. Sol de l’empire colonial = coton, sucre, laine, soie et bois. Ms pas seulement. Pomeranz a calculé ce qu’il aurait fallu consacré à la culture du coton si l’empire n’avait pas les champs américains => effectivement l’empire colonial est une des clefs de la prééminence de l’Ang. On mesure rétrospectivement les conséq de la victoire de la G de 7 ans. C’est une compétition planétaire. Colonie du Cap = lieu de passage stratégique qui opp Napo aux Ang.

2. Passage progressif d’une éco « organique » à une éco « minérale » fondée sur le charbon.
Prod de charbon = 400 000 tonnes par an dès 1820. Machine à vapeur a pu pomper l’eau ds les mines, facilement inondables. Cf. coursmagistral_04.
3. Pas de gde transformation de l’E, tjs de type ancien. Faible intervention de l’E ds la vie éco. Etat tjs mercantiliste et militaire.
Contraintes fiscales : le coût du W favorise la mécanisation. Jean-Baptiste Say : impôts peut être un stimulant pour les entreprises, pcq le W devient trop coûteux.
Contestation grandissante qui l’amène au mid 1840s => libéralisme.


B) Le tps de l’Etat libéral
Pb indissociablement éco et pol. Le libéralisme devient ds les 1840s un pilier aussi important de la constitution, un élément décisif ds la cohésion d’une sté impériale (stés impériales st en crise).
Freedom = monopole insulaire. Ac le passage au libre-échange, l’allègement de la fiscalité s’accompagne d’une baisse des dépenses de l’E.
Défis du PM conservateur Peel ds les 1840s : contestation chartiste ; pression de la part des milieux patronaux qui demandent au Parlement de rompre ac le syst ancien pr passer au libre-échange. Le pari qu’il fait c’est de résoudre les pb éco sans pr autant démocratiser les institutions pol. C’est qd mm également une rép à la contestation chartiste. Pq ?
Réponse de Martin Daunton. Pcq le passage au libre-échange passe par une réforme fiscale (il appelle ça une constitution fiscale), baisse des impôts indirects, cx qui pèsent le + sur les consommateurs. Cette baisse est compensée par l’impôt sur le revenu.
Les libéraux poursuivent ds cette voie ac lr gd leader Gladstone, figure majeure de la vie pol ang de la 2ème moitié du 19ème. Fin 60s jusqu’à la fin des 90s, il alterne un peu ac les conservateurs, ms a svt le pvr.
Il laisse jouer la concurrence tant entre les individus et les entreprises qu’entre les nations. L’E joue un rôle régulateur -> il a un rôle. Qui se traduit par des mesures sociales comme la loi des pauvres. Cette loi obéit à 3 principes :
le sort des pers secourues ne doit pas être plus enviable que celui du plus pauvre des travailleurs ;
tout secours à domicile est interdit, l’assisté perd l’indép, il est tenu d’entrer ds une work house (asile et atelier du W) où règne une discipline très stricte, où on est obligé de W, selon une stricte séparation des sexes => éclatement des familles ;
uniformité de cette loi ds tout le pays, on crée une admin centrale qui veille à l’application similaire de la loi partout.
Dickens : Oliver Twist, 1839-1839. Témoignage de la protestation humanitaire contre cette réforme. Scène des enfants ds une work house.

L’E a pu contenir les contestations chartistes grâce à une bne argum. Stabilité de l’E pour 4 raisons principales.
1. L’adoption du libre-échange en 1846, qui corresp à une mobilisation bourgeoise contre les chartistes. L-é = gage de prospérité, de stimulation de l’indus, et de concorde internationale.
En renonçant au px élevé du px du blé => baisse px du pain => baisse coût de la vie => amélioration de la vie des pauvres.
2. L’éco a sa vie propre et obéit à ses propres lois (Juglar, crises) => l’action pol porte sur la responsabilisation des individus. On est ds un tps de promotion de l’individu.
C’est à la mm logique q répond, sur un plan collectif, la liberté syndicale. Cme le souligne Julien Vincent, il y a une complémentarité entre l’élitisme qui carac le syndicalisme ang. Liberté syndicale = législation des trade unions en 1824. C’est très tôt ds la chronologie de l’indus°. On n’est pas encore ds la gde usine. On est ds un tps où la mécanisation de l’indus s’apprête à connaître une accélération. Dans les filatures de coton on introduit des nvx métiers (à tisser, à filer) dit self-acting, dt il faut surveiller la marche. Les patrons ont tendance à recruter + de fem et d’enfants, moins payés. Les ouvriers qualifiés s’appuient sur les trade unions pour négocier lr nv statut. Ils deviennent des Minders, et touchent un salaire + élevé, qui lr permet d’employer des commis (Piecers) payés à la pièce. Syst hiérarchisé du Minder-Piecer. Seuls les minders ont accès aux trade unions, les piecers en st exclus. Partout, c’est l’élite qui est syndiquée. Milieu du siècle, encouragé par le parti libéral ac Gladstone, on a des négociations pour réduire le nbr de grèves.
Grève des dockers de Londres, 1882, arrivée d’ouvriers non qualifiés sur la scène syndicale. Milliers de dockers et autres professions australiens envoient de l’argent à la caisse des grèves pour soutenir le mvt.
3. Paternalisme d’E : les Factory Acts. On prend pour fem et enfants des mesures particulières, car, fragiles, on ne peut pas lr demander autant que des hommes, sur le niv de la concurrence. Il st dès lors moins payés. Ms les contrôles ds les entreprises sont rares.
4. Capacité à promouvoir la justification du l-é cme disc de légitimation et moyen de produire du consensus. Anti-Corn Law League 1838 : league libre-échangiste. Son action fait émerger un des gds thèmes de la britishness : l-é devient qqch d’aussi important q la constitution et caractérise une certaine identité britannique.  1ère expo universelle qui a lieu à londres : cristal palace en 1851. Démonstration de la concurrence entre les nations ; on expose le meilleur de sa prod. Et en mm tps, motif de fierté nationale particulière.
L’opp conservatrice s’est progressivement ralliée au passage au l-é. Leader Benjamin Disraeli, adversaire de Gladstone.

C) La mond° brit
Sens interne : l’éco du RU se mondialise par le jeu du l-é. Les importations brit st de plus en plus mondiales.
Sens externe : le RU agit sur la mond° des éco étrangères, par trois moyens principaux :
L’exportation de ses techniques et infrastructures des transp et de com°
L’accroissement de ses échanges commerciaux
La disponibilité de ses capitaux et de ses services.
1869 : ouverture du canal de Suez. Evite de contourner l’Afrique pour aller vers les Indes. Coopération franco-britannique. Ms ça ne se fait pas tt seul. Il ne suffit pas d’ouvrir un canal, il faut q la technologie des bateaux soit adaptée pour l’utiliser au maximum. On passe de la voile à la vapeur. Il faut bcp de charbon ; als qd on fait des gds trajets, tt le bateau est rempli de bateau, il n’y a plus de place pour les marchandises. Il faut du tps pour régler tout ça.
Part des bateaux à vapeur : 10% en 1860. Plus de 90% en 1914.
Dans le mm tps, le volume total de la flotte passe de 4,6 M° à plus de 12 M° de tonneaux.
La contribution britannique à la mondialisation de l’éco se manifeste ds l’accroissement du com international. Son vol est multuplié par deux entre 1800 et 1850, par dis entre 1850 et 1910.
La mond interne de l’éco ang s’accroît sensiblement
Ses exportations se dirigent de plus en plus vers l’empire, sous l’effet de la concurrence des autres pays, q la concurrence anglaise a elle mm aidé à industrialiser.
Déséquilibre de la balance commerciale, mais revenus « visibles » du commerce des biens, revenus « invisibles » des services et des investissements. -> Londres = grosse place boursière.
1880s : gde dépression => retour au protectionnisme => ang, débat : faut-il rester libre-échangiste als q nos voisins et partenaires commerciaux st au protectionnisme ? Chamberlain, maire libéral de Birmingham. A la fin du siècle, il est partisan du retour au protectionnisme.



III/ Sté, culture, religion
A) L’urb°
GB = sté urb et indus plus tôt que les autres. Symbole de cette civil = Londres : plus d’un million d’hab en 1802. 2,4 M° en 1851. 3,8 en 1881. 4,5 en 1901.
Londres = Babylone moderne (Byron). Qlq1 appellera aussi Paris Babylone, c’est Ponson du Terrail en 1857 dans Rocambole.
Gustave Doré (Frçs), illustration, 1872, London, a Pilgrimage.
Axe nord-sud à paris : sépare paris ouvrier de l’est du Paris bourgeois de l’ouest. C’est la mm chose à Londres. Ms à proximité immédiate des quartiers aristocratiques de Londres, il y a les zones indus ac des masses prolétariennes.
James Whistler a peint les docks, Rotherhithe, qui ont inspiré Baudelaire.
Pers qui meurent où aux work houses, à l’asile…
Colonne Nelson, 1842, Trafalgar square -> ordre.
Ms ça ne se limite pas à l’ordre. City Hall à Belfast (Irlande du N), entouré de statues (Victoria, monuments aux soldats irlandais morts durant la guerre des Boers en 1899-1901, Belfast, 1903).
Irlande : religion plus que la race fait la ségrégation entre élite citoyenne et dirigeante, et peuple sujet. (Pierre Purseigle et Clarisse Berthezène).
Cause nationaliste irlandaise aussi soutenue par un protestant Isaac Butt (qui a été discrédité par une relation extraconjugale ac une divorcée).

B) Les migrations
On y pense qd on pense à l’Irlande.
Trafic d’esclaves ds le mnd colonial brit. Ce commerce interdit en 1807.
Ce qui continue est une pol de transportation de prisonniers de dts communs (bagnards) : la majeure partie des pop coloniales jusqu’en 1830 est composée de ces bagnards. On les envoyait en Australie.
Ds une optique malthusienne, on regarde d’un bon œil le départ des pauvres ds les colonies, et on va jusqu’à les aider à partir. On est prêt à payer pour cela. Article du Times, 1850 : « il faut tuer le paupérisme en envoyant les pauvres ds les colonies ».
Le nbr de départs est le plus important en Irlande, à cause de la Gde famine (1845-1952) : maladie de la pomme de terre dt l’Irlande ne s’est jms remise puisqu’elle a une démog inférieure aux autres nations du RU.
Migrants irlandais : vers le Canada et les EU. Ms aussi vers la GB, formant de véritables communautés irlandaises.
Mvt migratoire ds la 2de moitié du siècle se poursuit : 8M° d’émigrés.
1878 : crispation identitaire, liée à la gde dépression qui arrive.
1) Fondation de l’Armée du Salut ds un quartier de l’East End de Londres. Pr lutter contre la pauvreté urb.
2) Chanson de music-hall à succès à l’origine du Jingoism. Hymne chauvin, invention du chauvinisme anglais.

C) Savoirs et croyances
Il faut attendre une loi de 1871 pr mettre fin à la règle imposée aux enseignants de souscrire aux articles de l’Eglise anglicane s’ils veulent devenir fellow (= universitaire) ds un collège universitaire.
La « théologie naturelle » qui fait qu’il y a deux voies d’accès à la connaissance de dieu. L’étude des txt sacrés (protestantisme : accès aux txt sacré se fait de manière individuelle, personnelle, ce qui impose la traduc de la bible, rupture ac le latin). L’étude de la nature (cme manif de la P divine). Il n’y a pas de frontière entre foi et raison, entre monde naturel et monde divin.
Essor de la thermodynamique. James Joule, Maxwell, Thomson (Lord Kelvin) -> physique sous forme de W plutôt que de forces comme cz Newton. Il faut rentabiliser le W, dc il faut l’économiser.
Idée qui devient commune à la physique et à la pol.
Charles Darwin (1809-1882) : il fait la rupture entre connaissance de la nature et du divin. The Origin of Species. Mm aps l’app de ce livre si controversé, la rupture n’est pas complète et unanime.
Tolérance.[center]

Ninon
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum