Reprise Menant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Reprise Menant

Message  Ninon le Mer 30 Nov - 19:12

L’UNITE ITALIENNE

1859 : G franco-piémontaise. Le 14 mai Napoléon III débarque à Alexandrie.
Pq Victor Emmanuel II va-t-il prendre la tête de l’It ? Pcq c’est lui qui se rapproche le plus des idées véhiculées x le printemps des peuples. Il s’est imposé +/- naturellement, il était déjà roi de Piémont-Sardaigne (pouvoir autocratique). La théorie unitaire it est d’abord piémontaise.

THEMATIQUES SUR LESQLES SE FONDE LE RISORGIMENTO :
- Risorgimento fondé sur aspects géographiques. Patriotes it ont le sentiment que l’it a été dotée x Dieu de frontières nat fortes (alpes et mer)  race it.
- Unité it fondée sur l’histoire, glorieuse, d’un peuple, de la péninsule  nostalgie de la rome antiq et du MA, très influente. Nostalgie de l’It moderne de la Renaissance : influence sur l’€pe et une partie du monde. It = foyer de civil pour la méd, et mm pour l’€pe. Centre de la papauté. L’histoire est un ferment d’unité, exalté x de nbr romanciers, penseurs, cinéastes.
- Risorgimento fondé sur une langue : autant de dialectes que de régions. Ms 1 langue littéraire : toscan = véhicule pr la civil et la cult it.
- Autre fondement : culture. L’it a une forte cult latine, qui remonte principalement à la renaissance. Les It du XIXe st fiers de cet héritage cult qui est ds la cult romantique de tte l’€pe du XIXe. Mm qd Napo Ier utilise une partie de l’architecture romaine, c’est un sentiment de fierté pr les it.  L’it n’est pas un musée, une « terre des morts », c’est une terre de cult vivante.
- Autre fondement : l’It est formée à 99% de cathos  unité religieuse forte. Or catholicisme pose pb pr aboutir à une unité it, càd que le chef de l’eglise catho est le pape, mais le pape possède un E qui coupe la péninsule en 3 parties. Dc si la religion est une force cult, l’unité est bloquée x le pb religieux.
- On négocie l’éco. Mé national it qui fait son chemin. It divisée en 7 E douaniers, ac 7 monnaies diff. Donc les marchandises circulent à peine. Donc 2 gdes P étrangères qui dominent le Mé : la GB, et la Fce. Idée de Mé national difficile à mettre en œuvre, car it du N est très moderne, indus ; alors que l’it du S et de l’Est est formée d’E ruraux, it misérable. Unité nationale vient du N (mm si cx qui st contre viennent aussi du N).
- Volonté de faire de l’it une P internationale. Jusqu’au XXe ac Mussolini, l’It DOIT être une des + gdes nations de l’€pe (nostalgie de l’empire romain). L’it doit compter. Elle était sous dom° frçse ; elle est tjs sous dom° autrichienne…
 Tout converge vers l’unité

Mais projets pol diff : Mazzini, romantisme catho, courant fédéraliste, courant piémontais.
- Mazzini : It démoc et unitaire. Principes = démoc ms basés sur l’idée de race. Idée religieuse de la nation : « Dieu est le peuple ». Il rassemble idées du romantisme révR de gauche. L’it a été élu x dieu pour être à la tête de l’€pe. Il fonde de nbses stés secrètes : Jeune It et Jeune €pe => préparer une insurrection. Ds l’idéal, tout le peuple it se soulèverait. => It unitaire et démoc. Mazzini est profondément anticlérical. Selon lui la papauté n’a plus rien à faire en It. Son projet est calqué sur celui de la rév frçse qui a une gde influence sur les révoltes de 1848.
- Romantisme catho. Principalement élaboré x Gioberti (prêtre). Conspirateur, se fait exiler à Paris puis Bruxelles. 1843, il écrit Le Primat moral et civil des Italiens. Selon lui, l’it est un peuple élu, mais (différemment à Mazzini) l’it ne doit pas suivre le modèle frçs : Fce = corruption et pays des Lumières dt il rejette les principes puisqu’il est prêtre. Il veut unir les E it autour du pape. Ce n’est pas non plus une rév. Il veut construire pàp une dynamique unitaire autour du pape. Parti = Neoguelfisme. Démoc chrétienne qui aura une gde place en it.
- Fédéraliste. Courant présent ds le N. Il pense qu’il est trop tôt pr faire de l’it un E uni : N et S sont bcp tp diff. Dc need confédération d’E it qui doivent respecter les diff de chaq E.
- Courant des piémontais. Unité de l’it. Considère que le seul E indép, solide, ac une armée, admin, pol forte, dynastie (=> stabilité) = piémont. Ils veulent que l’It construise son unité autour du Piémont. Cavour : son journal s’appelle Risorgimento. 1848, Charles Albert = roi. Idée d’une unité autour de lui.



L’ALLEMAGNE ET LE PANGERMANISME

Max Weber quitte la Ligue Pangermaniste pcq il la trouvait trop modérée envers les Polonais. Finalement, il plaidera pour la démoc.

• Ac l’unification, le nationalisme alld n’a pas diminué. Il se dvpe à partir des 1890s.
A l’époq de Bismarck, le nationalisme expansionniste n’apparaît pas cme un élément fondamental de la pensée allde. Il s’agit d’abord d’unifier le pays et de le rendre le plus homogène possible.
Cz les socialistes, s’il existe une arrière-pensée nationale, l’idée 1ère est l’intégration des Weurs ds la pop allde.
Bismarck lui mm, connu ajd cme un guerrier, profondément nationaliste, n’est pas expansionniste, pas pangermaniste. Hostile au début à l’annexion de l’alsace-Moselle. Hostile aussi à la colo. Les mili qui l’entouraient lui ont forcé la main.

• Après 1890, le pangermanisme se dvpe en profondeur.
Pq l’assise intellectuelle du pangermanisme colonise la pol ds son sens large. Cmt, d’une vision purement €PN cette idéologie devient colonisatrice ? Ces 2 visions s’inscrivent ds logiq de G.
Impact des forces profondes, chères à Pierre Renouvin : 1er gd historien des RI. Pr lui, les forces profondes st celles qui pèsent sur le cours des RI. Forces matérielles d’un côté : facteurs géo, démog, éco ; elles s’additionnent aux forces spirituelles : sentiment national, sentiment pacifiste, etc. On voit ces forces profondes apparaissent ds tous les nationalismes du XIXe.

I/ LE NATIONALISME CME MOTEUR DE LA POL EXTERIEUR DU MVT IMPERIAL
On voit la pol ext du gvt impérial alld stimulée x une force psycho supérieure : le nationalisme
A) Cmt on passe du sentiment de supériorité au racisme
Nbx facteurs => sentiment de sup ds l’opinion alld, qui va toucher tous les allds de l’époq Wilhelmienne. Essor de l’éco montre à l’ensemble des allds qu’ils ont un sens de l’org, un esprit d’etp, une aptitude particulière pour gérer l’éco, pour manier la sc, les technologies. => Fierté
Gds intellectuels, philosophes… ont su gagner une audience mondiale, on le voit ds les œuvres de Wagner. Si on prend la psycho germ : E créé en 1871, devenu une des + gdes P €PN ; cmt ne pas en être fier ? De ce Reich qui en 20 ans a monté une flotte qui inquiète la GB.
Intellectuels se demandent si la race germaniq n’aurait pas des vertus propres à exercer pvr sur d’autres races ?
Gobineau (intellectuel frçs) : idée de sup des germains.
Houston Chamberlain, fils d’amiral, époux d’une fille de Wagner : il dit que Jésus n’est pas juif, mais descend d’une race aryenne. Selon lui, St Paul, juif, aurait corrompu le christianisme en le définissant cme une religion du salut et faisant de l’église catho romaine un véritable « chaos ethnique ».  Antisémitisme. Pour Chamberlain, les Allds doivent respecter la pureté de la race. C’est à partir de là qu’il en tire une idéologie racistes : peuples germains faits pr la dom°, et doivent lutter contre ts les peuples inf.  Thèmes de 1ère moitié XXe.
Il écrit tout cela à l’empereur Guillaume II. Affirmation de la sup de la race germ => antisémitisme qui se propage ds les ouvrages des penseurs à carac raciste.
Mm les socialistes s’y mettent : Eugène Dühring. Pr eux, le juif est à l’origine de tte corruption. « Il est mauvais irrémédiablement ». Source de sa corruption n’est plus religion mais son sang. Eviter tte relation commerciale ou mariage entre allds et juifs.
Fin XIXe, antisémitisme nv, fondé sur l’idée de race. Pangermanisme a le soutien de + en + forts de gds noms : Max Weber, Ratzel (géographe) Ranke (historien). Dvpent lrs idées.
Cmt dvper ces idées racistes, antisémites pangermanistes ?
B) Les vecteurs
Inculqué aux jeunes allds ces principes.
Ecole prim : instit initie les écoliers au culte de l’intérêt national (patriotisme, ce qu’on fit en Fce).
Université : histoire utilisée au service du prestige national  volonté de P.
Armée force, disciplinée, cste de sa sup (1866, bataille de Sadowa, victoire prusse vs. Autriche) (1870 vs. Fce). Service mili.
Artistes et intellectuels qui servent ce nationalisme à partir d’une unité sévère de la sté contemporaine. Need combattre sté bureaucratiq, assoiffée d’argent (Kisme) qui est un culte et dépourvue de véritables élites. Wagner compte sur les héros de la mythologie. Nietzsche qui parle de son sur-homme, guidée par l’instinct de P.
Pàp, l’all devient l’E qui doit unifier l’€pe.
++ ligues diffusent et soutiennent ces idées. Ligue navale, mili, sté coloniale = 1,5M° de membres à elles 3.
Ligue pangermaniste nourrit dessins un peu diff des autres ligues, + vastes. Elle n’a jms été un mvt de masse. A peine + de 22k membre en 1901. Encore moins en 1912. Recrute cz les enseignants, prof° libérales, milieux d’affaires. Elite bourgeoise formée. Ligue qui a une gde influence (moyens financiers). D’aps ces statuts, la ligue doit stimuler le sentiment national alld. Le gd écrivain de cette ligue = Ernst Hasse. Weltpolitik (revue). Idée d’expansion mondiale qui doit donner à l’all « l’air et la lumière ».

II/ DE LA VISION €PN A LA WELTPOLITIK
A) En €pe, elle se fait au nom de la civil
Need agrandir l’all en réunissant pays de lang allde. All peut invoquer cette P pcq elle a une Kultur. Idée d’expansion sur partie flamande de la Bel, sur PB, Danemark… mais ds les 1ères thèses, cette expansion ne doit pas empiéter les gds peuples (Fce, Russie, Scandinavie), ni ligue austro-hongroise. => prgm continental qui admet bcp de compromis ds l’expansion.
1880s : thème du pangermanisme lancé x Paul de Lagarde. Estime q le Reich = créa artificielle, need bouger ses frontières : créer une €pe centrale qui garantira la paix, en conquérant larges espaces à l’Est de nos frontières. Protestantisation de l’All. Il veut créer une religion nationale, le protestantisme (luthérianisme). Conforme à un christianisme primitif non corrompu et pensées de luther.
Constantin Franz, propose en 1882 plan d’une gde confédération qui engloberait E d’all, Autriche, petits E (savoie, hollande) + pays balkaniques… il va jusqu’en russie. Il incite la prusse à une G préventive.
Glorification de cette gde all popularisée x Richard Wagner dt les gds opéras (cycle des Nibelungen) expriment refus de la civil moderne ??
Pàp nationalisme se fonde sur lang et race. C’est d’abord à l’encontre des minorités q se dvpe le pangerm. Minorités polonaises, frçse (alsace lorraine…)
B) La Weltpolitik
Hors d’€pe, pangerm estiment q all doit avr sa part ds gdes zones d’influence. Empire ottoman (qui sera un de lrs alliés), Maroc, af centrale  Mittelafrika sous influence germ
Volontés éco. All dépend des marchés ext. Elle est dc vulnérable, dépend du contxt mond. => S’assurer une zone de dom° éco : en €pe centrale, basée sur une gde union douanière (bel jusqu’à roumanie).
Pr garder rang de gde P, affirmer prestige international, elle ne peut pas rester à l’écart du partage du mnd conçu x frçs et ang.
Allds rapidement séduits x l’ex brit. Poussés x les milieux d’affaires et les nationalistes. Convaincus d’une mission historiq du reich. => Guillaume II lance l’all ds une pol à horizon mondial, weltpolitik, 25 ans aps la fondation de l’empire alld x Guillaume Ier.
Tardivement xrap aux autres pays €pn, l’all s’intéresse à son expansion outre-mer.
+ de 2,5M° de km² de territoire colonial début XXe. Surtout africain. Af orientale allde, SO africain. Îles autour Nvle Guinée.
Commerce de ces colos reste faible malgré tt, et la part de l’all ds le com ac ses colo = seulement 20%. Loin de l’efficacité de la GB ou de la Fce. Dc pol colo qui vise à créer un empire alld au sens brit du terme empire. Tt ce qui va suffire économiquement à l’all : trouver des matières 1ères, trouver des débouchés pour l’indus, pallier le déficit alimentaire… => expansion du IIIe Reich.

Menaces pour cette pol pangerm ? Cette pol expansionniste crée vives tensions en €pe. Weltpolitik trouve ses limites. Bne entente ac GB. Ms qd all défend Boers (PB) face à la GB, GB aime plus trop les allds. Maroc = source de tension entre All et Fce. Ac conférence Algesiras, on voit cb l’all est faible. Seule l’Autriche soutient l’all. Toutes les nations €pn s’opp à cette volonté d’expansion colo.
Pangerm vite en difficulté. Crises balkaniques. Expansionnisme pangerm stoppé net x les gdes P €pn.

CCL° : l’échec de l’expansionnisme alld confirmé x 2de G balkaniq et accords de londres de 1913 => impression d’encerclement en allgne, cz certains allds, l’idée de vouloir briser cet encerclement x la G. 1914, essor de l’éco allde => volonté trouver nvx débouchés pr cette éco. => se dvpe ds certains milieux d’affaires, état-major, idée de G préventive pour cela. Need modérer ce propos. G de 1914 née autant des circonstances que de cette volonté de briser l’encerclement. « Le Reich n’a pas fait la G pr des raisons impérialistes, ms il a pratiqué une stratégie défensive ac des moyens préventifs » : Schider.

Ninon

Messages : 18
Date d'inscription : 09/10/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum