Reprise Menant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Reprise Menant

Message  Ninon le Mer 30 Nov - 19:10

LE PRINTPS DES PEUPLES EN €PE, CAUSES ET CONSEQ

I/ DES REVENDICATIONS MULTIPLES QUI S’EXPRIMENT DS UN CONTXTEDE CRISE ET DE FOISONNEMENT IDEOLOGIQ
A) L’ordre €PN d’avt 48
Bcp de crises. Diplomatique, éco, pol.
B) Ds ce contxt de crise, c’est le dvpt des idées pol qui traduit les diverses revendications des peuples €PN
Nationalisme. Aspirations nationales des peuples €PN.
Libéralisme. Référence claire aux principes de 1789.
Socialisme. Revendications sociales. Elles st des causes, puis des conséq. Des causes car elles vont trop loin.
II/ LE PRINTPS DES PEUPLES NE PROVOQ PAS DE MUTATION RADICALE DE L’€PE MS IL ANNONCE LA SUITE DU XIXe SIECLE
Le printemps des peuples est une transition, pas une rupture.
A) Libéralisme s’étend
Objectifs nationalistes et socialistes qui xfs s’opposent (socialisme = internationaliste) ms svt se complètent, ne sont pas atteints. Rév qui déçoit.
Rév favorable au libéralisme. Contradiction.
Défaite du mvt nationaliste.
Echec des théories socialistes utopistes.
B) 1848 traduit la fin d’un cycle à court terme, et anticipe à + lg terme les mvts à venir
Notion de cycles ds l’histoire.
Affermissement de la théorie socialiste. Elle arrive ds le concret. Echec à moyen terme.
Emergence de E Nations.


DECOUPAGE DE L’EUROPE
22 fev 48 : rév à Paris. Renverse monarchie constit de LP  espoir cz les élites €PN. Contagion révR => monarques concèdent des constitutions. Berlin Vienne Munich Turin.
= Printps des peuples.
C’est l’époque où les romantiques applaudissent au défilé des délégués €PN. C’est en août 1849 q Victor Hugo qui préside le congrès international de la paix lance ds son discours « un jour viendra où vous France, vs Russie, vs Italie……. Vous toutes, nations du continent, sans perdre vos qualités distinctes et votre glorieuse individualité, vs vs fonderez étroitement ds une unité supérieure, et vous constituerez la fraternité européenne »

Autriche-Hongrie.
Budapest = capitale de la Hongrie. Un militant indépendantiste Kossuth dénonce la dom° autrichienne et réclame un gvt proprement hongrois. Et c’est le 22 mars 1848 q les hongrois se dnent un ministère autonome.
Mm chose à Prague, capitale de l’ancien royaume de Bohème. On revendiq égalité des dts entre tchèques et autrichiens de langue allde. Dès juin 48 se réunit un congrès panslave qui se dne pr mission d’émanciper ts les slaves de l’empire autrichien, des tchèques aux croates.
A Vienne, libéraux s’insurgent le 15 mars. C’est le prince de Metternich, chancelier d’Autriche qui est obligé de s’enfuir. Empereur Ferdinand Ier s’incline et concède aux insurgés la liberté de la presse. Form° d’une garde nationale bourgeoise comme en Fce.
25 avril, Ferdinand Ier concède aussi une constit. Dès le 8 avril, il a déjà concédé aux Tchèques la Charte de Bohème. Puis il reconnaît l’autonomie hongroise.
15 mai : regain d’agitation oblige l’empereur à quitter vienne, et à autoriser l’élection au SU d’une assemblée constituante.

Italie.
Les nvles de Fce et + encore d’Autriche réveillent les aspirations nationales it de la bourgeoisie surtt. C’est l’hégémonie autrichienne qui est la cible des révR qui revendiq le Dt des peuples à disposer d’eux mm, notamment à milan, où les hab ont commencé à manifester dès janv 48 (avt mm rév en fce).
Manifester = s’abstenir de fumer = on paye pas la taxe sur le tabac à l’Autriche.
Commandant en chef autrichien, Radetzki, obligé d’évacuer milan (possession autrichienne x excellence) aps la bataille des 5 jours : 18 au 22 mars 48. (wiwi).
Venise (aussi sous dom° autrichienne) : Daniele Manin proclame le 22 mars la rép de St Marc. Le mm jour, petit roi de piémont-Sardaigne, s’opposant en champion de l’unité it, entre en G contre l’Autriche. Il reçoit le concours du gd duc de toscane et le Roi des 2 siciles, poussés à intervenir x lr bourgeoisie libérale.
Rome, Pie IX chassé x les révR ac brutalité.

Allemagne.
5 mars 48, libéraux se réunissent à Heidelberg et org AN constituante qui se réunit à Francfort dès le 18 mai en vue d’instituer un gvt fédéral ac un régent d’empire.
Berlin, rév oblige roi de prusse à accorder une constit à ses sujets, et à adopter le nv drapeau de l’all unifiée.
A Munich, le roi de Bavière (Louis Ier de Bavière) abdique le 20 mars.

LA REPRISE EN MAIN
Elle commence le 29 avril.

1ère dissonance. Pie IX rejoint roi du piémont contre l’Autriche. Autres alliés it hésitent. Roi de piémont profite de cette G pour annexer Parme dès le mois de juin. Puis Plaisance, et Modène. 15 mai, Ferdinand II (empereur Autriche) écrase la rév à Naples. = Début de la fin.
Charles Albert Ier refuse aide de la rép frçse : « l’it se fera tte seule ».
Radetzki revient, bat les it les 23 et 25 juin 1848. Charles Albert abandonne milan. Venise résiste jusq’en août 49, date de la chute de milan.
Roi piémont Sardaigne reprend le combat. Nbses défaites. Il abdique finalement.

Bohème : répression par le prince de Windischgrätz.
Prague bombardée et se soumet rapidement en 48.
Hongrie : autrichiens confient la répression aux croates.
Vienne, la capitale, tient, touchée en + le 6 oct 48 x une 3ème rév encore + radicale. Latour, ministre de la G, pendu. 3 armées qui font le siège de Vienne. Assaut gagné x l’armée le 31 oct 1848. Chefs révR exécutés sans jugement. AN constit dissoute. Nv PM, le prince Schwarzenberg, impose à l’empereur d’abdiquer pcq il est faible puisqu’il était à l’origine des avancées. Son neveu, François Joseph Ier prend le pvr.



1848 – 1951 : UN ESPOIR DEMOCRATIQUE ?

Rév de 48 sont nationales, libérales, et sociales. Elles touchent tous les pays €PN sauf Russie et RU. En Fce, pays qui a fait son union nationale dps lgtps, on parle d’unité démoc aux tendances égalitaristes.
Fce : seul pays où 48 = tentative démoc réelle. Pr les autres pays, c’est plutôt une rév à la 1789.
Fce : SU masc + 2de abolition, la vraie, de l’esclavage + mise en place du Dt du W.
I/ Rev de 48 est démoc et sociale
Il n’y a, ds la DDHC, aucun aspect social. C’est ce qui change ac 48. Tournure moderne. RévR de 48 = quarante-huitards = terme péjoratif, ms souligne q le fait marquant de cette rév est une illusion lyriq : tt devient possible, tt peut changer. C’est Lamartine qui dit qu’on peut régénérer l’état d’esprit du pvr en place ; + grosse rupture q celle de 1789 (rupture constitutionnelle).
LP abdique. Alfonse de Lamartine se rend à l’hôtel de ville et proclame du balcon (c’est la mode) la rép : la IIeme. 24 février 1848.
Gvt provisoire ac des modérés comme Ledru-Rollin (candidat républicain à la psdtielle de 48). De socialistes cme Louis Blanc. Et de l’ouvrier A.M. Albert qui a participé à la campagne des banquets (rituel collectif comme forme de mobilisation pol. Interdiction du banquet du XIIème arrondisse-ment prévu le 22 fév 1848, début de la rév. Ces banquets manifestent alliance entre partie bourgeoisie exclue du pays légal, et peuple ouvrier. Alliance passagère, équivoque, ms qui va permettre rév fév 1848).

Une des 1ères dispositions = SU masc. Tous les hommes de + de 21 ans. On passe de 200k à 9~10 M° d’électeurs.
Drapeau tricolore adopté, au détriment du rouge que certains voulaient (révR).
Slogan = Liberté égalité fraternité (sans « ou la mort » : à partir de 1793, les Parisiens, rapidement imités par les habitants des autres villes, peignent sur la façade de leurs maisons les mots suivants : "unité, indivisibilité de la République ; liberté, égalité ou la mort". Mais ils sont bientôt invités à effacer la dernière partie de la formule, trop associée à la Terreur...).
Rév de Robespierre, de la guillotine. Lamartine veut changer cette idéologie de la rév. La redorer.
PDM interdite en matière pol. On évite terreurs et autres.
Lamartine met ds ses discours en avt la notion de non intervention. Il veut éviter G révR.
Rép = paix
27 avril 1848 : abolition de l’esclavage x Schoelcher, ds les colonies. On libère 200k hommes et femmes.
Dt au W. fév 48. AN  rép doit garantir l’existence de l’ouvrier x le W. La rép s’engage à garantir du W à tous les citoyens.
Mise en place ateliers nationaux. Répond à la forte crise 1847-8, une des causes de la rév. On aug jusqu’à 45% les impôts des paysans. « Les paysans paient les ouvriers ».
Liberté d’association favorisée ac loi du 4 nov 48 (préfigure loi 1901)  clubs : de femmes, journaux, comités électoraux…
Effervescence pol et cult qui se retrouve ds les célébrations nationales svt stigmatisées x la plantation d’arbres de la liberté.
SU : Lamartine reprend le vox populi, vox dei. Le peuple ne peut pas se tromper.
Avril 1848, 1ères élections. Extr gauche est contre des élections aussi tôt. Le peuple n’est pas prêt à voter : + d’1/3 des votants st analphabètes.
Le jour de Pâques 48, jour du vote. Electeurs votent massivement dvt lr maire. Le vote est fortement dirigé, incité.
Modérés élus : représentants du peuple. « Vrais » républicains sont moins nbx que les républicains du lendemain. Notables.
A la fin du printps 48, extr gauche veut faire une 2de rév. Barbès (on fait le tour des bd parisiens ^^).
Principe du Dt au W. Pas az respecté.
Tournant : AN hostile de + en + aux ateliers nationaux. Rapidement supprimés le 21 juin. => 22 juin début d’agitation => 23 révolte ! Réprimée très sévèrement x le général Cavaignac. 26 juin : fin de la révolte.
Dernière barricade du Faubourg Saint-Antoine.
4k morts et 4k prisonniers, envoyés en Algérie.
Constit du 4 nov 1848. Et 1ère élection au SUD, 10 déc.
République continue ds une version bcp plus conservatrice. Cette 2de période est celle selon laqle Maurice Agulhon où s’accroit le + fortement la politisation des citoyens frçs.
Les constituants se réfèrent à 2 xp républicaines : gde rév (chambre 400 à 500 députés) + modèle américain, décrit x Tocqueville, lui mm membre de la constituante.
Synthèse entre les 2 modèles => 2 institutions républicaines. Assemblée énorme (750 membres élus au SU masc x listes) + psdt de la rép élu pr 4 ans au SUD. Il ne pourra pas se représenter immédiatement (précaution des républicains si jms le peuple choisit un mauvais psdt qui fait de la merde).
Edgar Quinet : préfère parlementarisme, psdt pas élu au SUD.
Dt du W pas inscrit ds la constit : recul social xrap à fév.
10 déc, 1ères élections.
- Cavaignac (soutenu x tt le monde)
- vs. 1 républicain plus fervent : Ledru-Rollin
- vs. Louis Napoléon Bonaparte, pas connu du tt.
LNB : ds sa campagne, il prend le train (très dangereux) et fait une grosse affiche ac son nom marqué dessus. Il est soutenu x Thiers (qui le prend pr un con, ms il sait qu’il pourra en fr ce qu’il veut).
1er psdt de la rép frçse, LNB qui fait 75%, grâce à son nom.
Cavaignac paye sa répression ac seulement 20% des voix.
Guizot en parlant de LNB : c’est bcp d’être à la fois un principe d’autorité (car l’empire est avt tt une dictature mili, mm si on sait que Cavaignac était pas mal ds le genre), une gloire nationale, une garantie révR (marquée x l’enracinement des principes de la rév frçse).
LNB représente les monarchistes (parti de l’ordre).
Tocqueville remarque un autre phéno : l’autonomisation. Autonomie du monde rural qui ne suit plus l’avis des notables (merde pr la droite). C’est le test et la mesure de l’analphabétisme pol (Agulhon).
Cmt on en arrive au Cp d’E du 2 déc 1851 ?
2des élections de 49 révèlent scission entre ville et campagne. Ressortent parti de l’ordre, les blancs. Ils font 64%. Les rouges, démocrates sociaux, font 180 sièges. Les bleus (vrais républicains relativement modérés) 75 sièges.
C’est le parti de l’ordre, qui regrp les 2/3 de l’AN et l’ensemble des royalistes dt Thiers est l’un des hommes forts. Selon lui, LNB est « facile à manier ». Le parti refuse de réinvestir LNB pour un 2ème mandat => cp d’E.
- Démocrates sociaux se retrouvent ds les gdes villes et pr la 1ère fois ds les campagnes. Ce st ces « partageurs » (égalitaristes) qui font très peur au parti de l’ordre. Partageurs reprennent le nom de la Montagne et rassemblent les masses sur des thèmes égalitaires. Repris x Ledru-Rollin, Raspail, V. Hugo. Mais parti décapité.
- Parti de l’ordre structuré autour de gds notables comme Tocqueville. L’Eglise le soutient (remettre Pie IX à Rome). Fondamentalement royaliste, ms s’opp sur le nom de roi (orléanistes, légitimistes). SU est une grosse erreur pour eux.
- Parti de l’Elysée, de LNB, il soutient le SU et la majorité des blancs. Le parti de l’ordre l’a lâché juste aps son élection. Pcq il faut chercher le futur candidat à soutenir, puisq pas de mandat successif.
C’est la lutte entre ces 3 forces que se joue l’enjeu du siècle.
Rév => Réaction

Ninon

Messages : 18
Date d'inscription : 09/10/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum